La digestion, à la base de la santé

Jan 30, 2022

Vous avez certainement entendu partout combien le microbiote est important pour la santé, comment la santé vient de l’assiette. C’est vrai ! Mais en réalité c’est toute la digestion qui est primordiale pour une bonne santé. Bien digérer peut résoudre de nombreux maux.

La digestion est un processus qui démarrent dans la bouche et se termine lors de l’élimination des selles. De sa bonne réalisation à toutes les étapes découle en grande partie votre santé. En effet, ce n’est pas que ce que vous mangez qui conditionne votre santé, mais surtout ce que vous assimilez et votre capacité à bien éliminer ce qui doit l’être.

Dans cet article, je vous expliquerai d’abord comment se déroule votre digestion puis pourquoi et comment son mauvais déroulement peut impacter votre santé.

Qu’est-ce que la digestion?

Commençons par observer la définition du mot « digestion ». Définitions du dictionnaire « Le Robert »

  1. Au sens propre :

Ensemble des transformations que subissent les aliments dans le tube digestif avant d’être assimilés.

  1. Au sens figuré

Assimilation d’informations après un travail de réflexion.

La digestion est donc le processus de transformation des aliments en substances et molécules assimilables ou non par l’organisme. C’est grâce à la digestion que votre organisme et vos cellules reçoivent des glucides, des lipides, des protéines, des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments, en somme tout ce dont il a besoin pour bien fonctionner. C’est aussi le système digestif qui éliminera les déchets non digestibles.

Au sens plus large, la digestion représente notre capacité d’assimilation et d’élimination. Des évènements, des émotions, et cette partie plus subtile est tout autant importante que l’aspect purement physique.

Comment fonctionne notre système digestif?

L’appareil digestif est composé de nombreux organes qui travaillent en chaîne et de concert.

Tout commence dans la bouche lors de la mastication. Les dents vont mécaniquement couper les aliments en morceaux plus petits. La langue grâce à sa mobilité aide à la mastication, à l’insalivation et à la déglutition des aliments. La salive, première sécrétion digestive, va transformer les aliments sous former le bol alimentaire et pré-digérer les amidons. Le bol alimentaire est ensuite dégluti dans le pharynx pour arriver dans l’œsophage qui va transporter les aliments et les liquides déglutis vers l’estomac grâce au péristaltisme (contraction des fibres musculaires lisses).

L’estomac a pour rôle de stocker, malaxer, broyer et transformer une partie du bol alimentaire grâce à des enzymes et à l’acide chlorhydrique (HCL) qui sont sécrétés dans l’estomac. C’est un acide qui commence la digestion des protéines, participe à la production de pepsine, une enzyme qui permet la digestion des protéines et a un rôle antibactérien pour protéger l’organisme des agents pathogènes qui auraient pu être ingérés. L’acidité du bol alimentaire est également nécessaire à la sécrétion de 2 hormones qui ordonnent au foie et à la vésicule biliaire de libérer la bile et au pancréas de produire des enzymes digestives. L’estomac se contracte ensuite pour réaliser la vidange gastrique et envoyer le bol alimentaire dans la première portion de l’intestin grêle.

L’intestin grêle est constitué de 3 parties. Dans la première partie, le duodénum sont déversées la bile et les enzymes sécrétées par le pancréas. Les sucs pancréatiques poursuivent le travail de broyage du bol alimentaire et la bile va dissoudre les graisses. C’est une étape clé ! Le bol alimentaire continue son chemin dans le reste de l’intestin grêle dans lequel les nutriments seront absorbés par les cellules de la paroi de l’intestin. Tout d’abord dans le jéjunum, partie centrale de l’intestin grêle qui joue un rôle important dans l’absorption de l’eau, des nutriments (fer, vitamines et calcium) et dans la production des immunoglobulines (protéines impliquées dans la défense de l’organisme). Puis dans l’iléon, la dernière partie de l’intestin grêle qui continue l’absorption des nutriments : eau, vitamine B12, électrolytes (potassium,sodium…) qui sont envoyé dans le sang et la lymphe. Dans l’iléon, des amas de tissus lymphoïdes contenant des lymphocytes assurent une protection immunitaire. Pour pouvoir assurer toutes ses fonctions, l’intestin est aidé par des milliards de microorganismes non pathogènes (virus, bactéries, champignons et parasites) qui le peuplent : le microbiote intestinal.

Le reste du bol alimentaire, non absorbé ira dans le gros intestin, où l’eau sera ré-absorbée pour former les matières fécales qui seront éliminée à la selle et d’absorber certaines vitamines. Le côlon est constitué du côlon ascendant (à droite), transverse (en haut du ventre), descendant (à gauche), et sigmoïde se terminant par le rectum.

La motilité du système digestif ainsi que toutes les glandes sécrétrices sont sous le contrôle du système nerveux autonome.

Les impacts de la digestion sur la santé

Une bonne digestion permettra tout d’abord un confort digestif optimal et évitera douleurs et fatigue.

Si la digestion est difficile, on peut bien-sûr ressentir nombre de désagréments : des lourdeurs d’estomacs, brûlures, nausées, ballonnements, maux de ventre, des troubles du transit,…mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg !

Les conséquences d’une mauvaise digestion sont nombreuses. Bon nombre de maladies chroniques commencent dans l’intestin :

  • La mauvaise absorption des nutriments dans l’intestin: elle favorise les carences et le déficit de tous les nutriments ou des déficits sélectifs en protéines, graisses, sucres, vitamines ou minéraux. Les symptômes sont variables, perte de poids ou difficulté à maintenir leur poids malgré une alimentation adéquate, perte de cheveux, sécheresse de la peau, anémie, fatigue,…

  • Une perméabilité de la muqueuse intestinale: qui permet le passage de fragments de protéines, de bactéries qui crée une inflammation locale permanente. La muqueuse agressée en continu stimule le système immunitaire en permanence favorisant les allergies, les maladies auto-immunes, l’oxydation, et par voie de conséquence, la fatigue chronique, les rhumatismes inflammatoires, le syndrome de l’intestin irritable, les problèmes de peau (eczéma, acné, urticaires,…), les maladies infectieuses et inflammatoires de l’intestin, les cancers et les problèmes de foie et de pancréas qui sont obligés de travailler en surrégime.

  • Les déséquilibres du microbiote intestinal (dysbiose) : Le microbiote intestinal qui peuplent l’intestin grêle et le côlon se compose de différents types et espèces. Quand la quantité et la variété de ces microorganismes diminue, les intestins se fragilisent pouvant conduire à terme à la dysbiose intestinale. Nous l’avons vu plus haut, une partie de notre immunité se trouve dans l’intestin (70% tout de même) grâce à la présence de lymphocytes T régulateurs spécifiques. Mais son travail de filtre naturel contre les agents pathogènes (bactéries, virus…), est également assuré par le microbiote.  La dysbiose intestinale induit donc une faiblesse du système immunitaire. D’autres part les bactéries coliques productrices de méthane consomment du tryptophane pour leur division.  Ce tryptophane est l’acide aminé précurseur indispensable à la synthèse de sérotonine, le neurotransmetteur du bien-être et de la bonne humeur. Une flore digestive déséquilibrée peut générer un syndrome dépressif.

Les causes d’une mauvaise digestion

Le sujet est complexe car les causes sont multiples. A chaque étape, on peut faire face à des défaillances du système.

  • Le manque de mastication est très souvent en cause et une bonne mastication améliorer parfois grandement les choses !
  • Un manque d’acide chlorhydrique est également très souvent en cause et malheureusement souvent trompeur car provoquant les mêmes sensations de brûlures que trop d’acidité gastrique, menant souvent à la prise d’inhibiteurs de la pompe à protons qui ne font qu’aggraver le problème. Ce manque d’acidité gastrique entraîne une stagnation du bol alimentaire dans l’estomac qui peut entraîner une pullulation bactérienne.
  • Un trouble de la motilité intestinale. En cas d’hypermotilité on observe une accélération du transit, et en cas d’hypomotilité, une constipation. Les causes de ces troubles de la motilité peuvent être une hypothyroïdie, un stress chronique, un épuisement des glandes surrénales, du diabète,…
  • Une alimentation déséquilibrée qui vient altérer le microbiote, du grignotage incessant empêchant toute vidange gastrique.
  • Le stress chronique qui met notre corps en mode « survie », entraînant une suractivation du système nerveux sympathique, laissant peu de place au système nerveux parasympathique responsable du processus de digestion. En effet en cas de danger, la digestion n’est clairement pas la priorité de notre corps. Voilà pourquoi le yoga est si performant pour soulager les troubles digestifs!

Et la digestion des émotions dans tout ça?

Vous l’avez probablement déjà expérimenté, une émotion forte peut parfois aller jusqu’à déclencher une diarrhée ou une constipation.

Notre système digestif et notre cerveau communiquent constamment par le nerf vague, des hormones, des molécules de signalisation issues des cellules du système immunitaire et notre microbiote intestinal qui réagiraient à l’information sur l’état émotionnel et le niveau de stress de l’hôte qui leur parvient constamment.

Notre état émotionnel et notre bien-être digestif sont bien directement connectés par seulement du cerveau vers le ventre, mais bien aussi du ventre vers le cerveau.

Un outil intéressant pour venir libérer les tensions du ventre est le massage Tchi Nei Tsang.

Floriane Borie, praticienne en massage bien-être nous explique :

C’est un massage du ventre, qui signifie faire circuler l’énergie dans les organes internes. Il permet de remettre en mouvement l’énergie et de la faire circuler dans chaque organe pour installer un équilibre entre notre corps et notre esprit. Il apporte une profonde relaxation, un sentiment de légèreté et de bien-être général, et va libérer les tensions qu’elles soient ressenties au niveau physiques (troubles digestifs, constipations, ballonnements, diaphragme bloqué…) ou émotionnelles (tristesse, colère, anxiété…). Il se fait par des gestes doux et en surface, pour petit à petit aller plus en profondeur.

On entend souvent dire que notre ventre est notre deuxième cerveau, il cumule toutes nos émotions, et chaque organe y joue un rôle. Ce type de massage peut se proposer en 1 ou bien en 3 séances pour bien travailler efficacement sur la problématique et en complément il peut être intéressant de faire appel à une naturopathe. Il ne remplace en rien un rendez-vous et un suivi médical.

Libérez votre ventre, il vous remerciera !

Je vous offre une réduction de  -10€ sur le massage Chi Nei Tsang avec le code PRANA jusqu’au 31 mars

Floriane, Chemin bien-être

 

Vous l’aurez compris, prendre soin de votre ventre est une étape de base pour aller vers la pleine santé. Et ce n’est pas forcément facile !

Si vous avez des troubles importants parmi ceux que j’ai cité, se faire accompagner vous sera d’une grande aide tant c’est un système complexe.

Vous souhaitez réduire votre stress, rééquilibrer votre alimentation, pratiquer le yoga, ou être accompagné au naturel pour des troubles ou des déséquilibres? Je peux vous accompagner avec le yoga et des conseils en naturopathie, au Laboratoire du Prana sur L’Union ou à distance, par téléphone / Skype / zoom.

Cliquez ici pour en savoir plus…

Epinglez cet article pour le retrouver plus facilement plus tard!

digestion à la base de la santé
digestion à la base de la santé
digestion à la base de la santé
Julie professeur de yoga et conseillère en naturopathie

À propos

Bienvenue sur le Laboratoire du Prana, un lieu d’expérimentation de votre énergie de vie.

Je m’appelle Julie et je vous propose des cours de yoga et des conseils en naturopathie en ligne et à L’Union.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Articles récents

télécharger bulles de déconnexion offertes

Vous souhaitez réduire votre stress, rééquilibrer votre alimentation, pratiquer le yoga, ou être accompagné au naturel pour des troubles ou des déséquilibres? Je peux vous accompagner avec le yoga et des conseils en naturopathie, au Laboratoire du Prana sur L’Union ou à distance, par téléphone / Skype / zoom.

Cliquez ici pour en savoir plus…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Adresse

24 rue de Saint-Pierre

31240 L’UNION

Email 

contact@lelaboratoireduprana.com

Téléphone

06.62.37.42.27

Le laboratoire du Prana

Conseils en naturopathie et cours de yoga