6 bienfaits du yoga pour les hypersensibles

Juin 30, 2022

Quand on est hypersensible, on ressent tout plus fort. Ce que perçoivent nos sens, ce qu’on ressent à l’intérieur, physiquement et émotionnellement, mais aussi ce que ressentent les autres. On pense aussi beaucoup, tout le temps…. On expérimente le monde avec intensité. C’est à la fois fascinant, passionnant et bouleversant, mais aussi épuisant et on se sent parfois submergé par tout ça.

L’objet de cet article est de vous parler des bienfaits du yoga pour les personnes hypersensibles. J’ai plongée dans le yoga il y a maintenant 13 ans, sans savoir que j’étais hypersensible, et cette pratique a tellement changé et bouleversée ma vie ! Maintenant que j’étudie l’hypersensibilité, je comprends pourquoi !

 

1. Réunir le corps et l’esprit, la définition même du yoga.

Le mot YOGA signifie « unir ». Unir le corps et l’esprit. Harmoniser sa relation à l’autre et à soi-même.

Lorsqu’on est hypersensible, on est « beaucoup dans la tête, dans les pensées » et pas beaucoup dans le corps, ou alors pour y ressentir tout un tas de désagréments (voir mon article : Les troubles physiques liés à l’hypersensibilité).

Le yoga nous apprend à replacer notre attention au corps, à « descendre » dans notre corps, pour ressentir ce qui s’y passe et nous accueillir tels que nous sommes. Accepter son hypersensibilité est la première étape vers le mieux-être et le yoga nous accompagne dans ce chemin. En nous permettant de nous relier à la partie plus profonde en nous-même.

Quand on pratique le yoga, on ressent très vite cette sensation d’entièreté, de plénitude.

 

2. Des valeurs en accord qui nous soutiennent et nous font progresser

Les Yamas constituent le premier membre du yoga. Ce sont des principes éthiques, une forme de code social, pour vivre en paix avec les autres, mais aussi avec nous-même. Si l’on observe les Yamas de plus près on y retrouve les valeurs profondes des hypersensibles :

  • Ahimsa nous invite à la compassion et à la bienveillance.
  • Satya à l’honnêteté et à l’authenticité.
  • Asteya à la gratitude et au respect.

Mais ils nous guident également à dépasser ce dans quoi l’hypersensibilité peut nous entraîner :

  • Bramacarya, nous invite à éviter de tomber dans le piège du perfectionnisme, et à ne pas disperser notre énergie.
  • Aparigraha challenge notre capacité à nous adapter.

Pour aller plus loin sur les Yamas, vous pouvez lire mon article : Mieux vivre avec les autres et avec soi-même grâce aux Yamas.

3. Le mouvement pour faire circuler les émotions et les pensées

La pratique posturale, les asanas, développe notre présence corporelle de manière très subtile, en portant l’attention sur ce que l’on ressent à l’intérieur du corps. En tant qu’hypersensible, notre degré de perception peut être très élevé, mais nos sens sont souvent tournés vers l’extérieur.

Dans le yoga, les postures sont coordonnées avec la respiration, ce qui aide à ramener les sens vers l’intérieur, à réduire le rythme des pensées et à libérer les tensions physiques accumulées dans le corps par ce trop-plein de stimulations, d’émotions et de pensées. Bouger permet d’ouvrir, de dénouer, de digérer, de libérer les émotions qui sont des pensées qui s’inscrivent dans la matière lorsqu’elles nous traversent. La pratique régulière permet aussi de développer la confiance en soi et en son corps.

Et bien-sûr, comme toute activité physique, c’est un élément indispensable de la pleine santé.

4. La respiration, pour apprendre à vivre l’instant présent

 Un des grands objectifs du yoga est de nous faire goûter à la pleine présence au moment présent. Quand nous ne sommes pas pleinement présents, notre esprit se promène du passé au futur, pour ressasser, s’inquiéter, planifier…Chez les hypersensibles, le mode de pensée en popcorn (comme l’appelle Fabrice Midal, spécialiste de l’hypersensibilité et je trouve cette image très juste), nous rend encore plus sujets à être englués dans nos pensées, et pas du tout présents à ce qu’on vit.

La pratique de la respiration, ou pranayama, permet de ramener l’attention sur les sensations corporelles. Lorsque l’attention est portée sur la respiration, l’esprit est au même endroit que le corps, ici et maintenant.

Mais la pratique de certaines respirations a aussi des bénéfices collatéraux, comme réduire physiquement les effets du stress (baisse de la fréquence cardiaque et du cortisol) et calmer une crise d’anxiété ou d’angoisse mieux que les anxiolytiques (parole de grande phobique !)

5. Le retrait des sens, pour baisser l’intensité le temps de récupérer et de digérer

 Pratyahara est un des 8 piliers du yoga. Il correspond au retrait des sens. Il s’agit ici de se retirer des stimuli extérieurs pour se tourner vers l’intérieur. C’est ce qu’on fait au début des cours de yoga, ainsi qu’à la fin pendant la relaxation, mais aussi tout au long de la pratique quand on dirige nos sens vers nos perceptions internes.

La caractéristique même des hypersensibles et d’être plus réceptifs à tous ces stimuli sensoriels. Et notre société actuelle est de plus en plus stimulante. Nous sommes constamment bombardés d’images, de sons, d’odeurs activent sans cesse notre système nerveux.

Cultiver Prathyara c’est éviter de répondre à la stimulation par la sur-stimulation. Car plus nos sens sont stimulés, plus ils recherchent de nouvelles stimulations (vous vous reconnaîtrez si quand vous vous sentez déjà saturé, votre réflexe est de prendre votre téléphone pour scroller, ou de lancer une série…). Si l’on n’y résiste pas, on vient rajouter une couche de stimulation supplémentaire au lieu de laisser notre cerveau digérer toute cette agitation sensorielle.

Cet aspect du yoga est particulièrement présent dans la pratique du Yoga restauratif que je propose lors des soirées sérénité. En effet c’est un yoga qui se pratique dans le retrait des sens : pas de musique, pas d’huile essentielle, pas de lumière, dans la chaleur. Cela permet à notre système nerveux de s’auto-réguler, de trouver le mode « repos ».

 

6. Apprendre à ralentir et à se reposer

Lorsqu’on est hypersensible on est souvent hyperactif. On s’ennuie vite, on est très curieux et on a besoin d’apprendre continuellement de nouvelles choses. On aime faire plusieurs choses en même temps. Cela s’additionne à notre hyperstimulation sensorielle, mentale et émotionnelle pour faire place à une grande fatigue.

Et malgré cela, on a souvent du mal à s’arrêter pour prendre du repos, pour ralentir.

Certains types de yoga comme le Yin Yoga, le Yoga Restauratif ou encore le Yoga Nidra sont des pratiques idéales pour apprendre à ralentir, et à se reposer vraiment.

Je propose au studio des cours de yoga restauratif et de yoga nidra pendant les soirées sérénité. 

 

Pour conclure, je dirai que le yoga est une pratique très complète qui laisse la place à notre haute sensibilité pour s’exprimer. Que ce soit au niveau des sensations physiques, des émotions, des projections mentales, tout y est invité. C’est une pratique qui permet la cohabitation des opposés : l’activité physique et la relaxation, la discipline et la liberté, la modération et la créativité. Qui apaise et donne un sentiment de complétude inégalé. Je vous invite vraiment à aller au-delà des éventuels freins que vous auriez (manque de souplesse, ça va me faire rigoler, ou tout autre idée guidée par l’image que vous en avez) pour tester cette pratique merveilleuse qui s’adapte à chacun d’entre-nous.

Je t’offre un guide gratuit “7 étapes clés pour apprendre à gérer ton trop-plein d’émotions et de pensées, pour retrouver ton énergie et ta santé!”. Tu y trouveras notamment des conseils pour nourrir ton système nerveux! Pour le télécharger, c’est par ici :

Tu souhaites réduire ton stress, rééquilibrer ton alimentation, pratiquer le yoga, ou être accompagné au naturel pour des troubles ou des déséquilibres? Je peux t’accompagner avec le yoga et des conseils en naturopathie, au Laboratoire du Prana sur L’Union ou à distance, par téléphone / Skype / zoom.

Cliquez ici pour en savoir plus…

Epingles cet article pour le retrouver plus facilement plus tard!

6 bienfaits du yoga pour les hypersensibles
6 bienfaits du yoga pour les hypersensibles
6 bienfaits du yoga pour les hypersensibles
Julie professeur de yoga et conseillère en naturopathie

À propos

Bienvenue sur le Laboratoire du Prana, un lieu d’expérimentation de votre énergie de vie.

Je m’appelle Julie et je vous propose des cours de yoga et des conseils en naturopathie en ligne et à L’Union.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Articles récents

télécharger bulles de déconnexion offertes

Vous souhaitez réduire votre stress, rééquilibrer votre alimentation, pratiquer le yoga, ou être accompagné au naturel pour des troubles ou des déséquilibres? Je peux vous accompagner avec le yoga et des conseils en naturopathie, au Laboratoire du Prana sur L’Union ou à distance, par téléphone / Skype / zoom.

Cliquez ici pour en savoir plus…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Adresse

24 rue de Saint-Pierre

31240 L’UNION

Email 

contact@lelaboratoireduprana.com

Téléphone

06.62.37.42.27

Le laboratoire du Prana

Conseils en naturopathie et cours de yoga