Quels sont les troubles physiques liées à l’hypersensibilité ?

Mai 31, 2022

Quand on parle d’hypersensibilité, on entend surtout parler des caractéristiques psychologiques, émotionnelles et comportementales, mais l’hypersensibilité est un mode de fonctionnement physiologique atypique qui peut entraîner des dérèglements de notre organisme, menant à divers troubles qui peuvent vous enquiquiner au quotidien.

Dans cet article, nous allons voir comment l’hypersensibilité fait le lien entre les principaux troubles physiques que vous vivez au quotidien.

L’hypersensibilité, un fonctionnement neuro-sensoriel atypique

Avant de parler des troubles à proprement parler, je me propose de rappeler ici, ce que les neurosciences nous ont permis de comprendre sur l’hypersensibilité. Il s’agit avant tout d’un fonctionnement neuro-sensoriel atypique, c’est-à-dire différent de la majorité des gens. Il est important de noter que ceci ne veut pas dire anormal. Nous sommes tous différents, sans que cela soit un problème. Je suis par exemple née avec des cheveux frisés : enfant, j’étais la seule de ma classe avec des cheveux frisés et il n’y a rien d’anormal à cela. Simplement dans une classe avec une majorité de cheveux raides, c’est atypique. 

L’hypersensibilité constitue 15 à 20% de la population. Il y a des hyperdrôles, des hyperpénibles, et des hypersensibles 😊

Alors qu’en est-il de ce fonctionnement neuro-sensoriel atypique : et bien notre système nerveux et sensoriel, qui est en charge de capter les informations extérieures et intérieures est tout simplement plus réceptif. Nous percevons tout de manière plus fine, détaillée, amplifiée. Notre système de filtre interne est moins sélectif. On peut visualiser l’image d’un filet, qui aurait des mailles moins serrées. Ça veut dire concrètement qu’on expérimente la vie de manière très nuancée et intense. 

Alors on lit partout que c’est un super pouvoir, qu’on peut en faire une force, et c’est bien vrai, on vit pleinement quelle chance! Le soucis c’est que notre système nerveux peut vite et plus facilement être hyperstimulé, créant alors un état de stress chronique. 

Qu’est-ce qui se passe alors concrètement ? Le système nerveux autonome fonctionne alors plus facilement et plus souvent en mode dit « sympathique » et le mode « parasympathique » a du mal à s’activer

Le mode sympathique est celui de l’action, la pédale d’accélérateur en quelque sorte, qui accélère le cœur, la respiration, génère la synthèse d’adrénaline et de cortisol, et ralentit toutes les fonctions non nécessaires à la survie. Le mode parasympathique lui, est responsable du repos, de la détente, de la régénération des cellules, de l’économie de l’énergie. Il stimule le système digestif, ralentit la respiration et le rythme cardiaque. Il est garant de la santé et de la guérison, de la digestion, de l’immunité, de la reproduction, de la croissance et de la réparation des tissus et enfin de l’élimination.

Pour plus de détails sur le système nerveux autonome et le stress dans cet article : Le stress c’est quoi ? ça fonctionne comment ?

Les différents troubles physiques liés à l’hypersensibilité

Alors tu comprendras facilement que ce qui cause la plupart des troubles des hypersensibles est dû à ce fonctionnement atypique du système neuro-sensoriel, à cette hyperactivation du système nerveux sympathique et à la production importante d’adrénaline et de cortisol. 

Voici les principaux troubles qui en découlent:

Les troubles digestifs 

Inconforts digestifs, maux de ventre, ballonnements, dysbiose, alternance de diarrhées et de constipation, syndrome de l’intestin irritable, …Il est important de vérifier par des examens qu’il n’y a pas de pathologies organiques. Ensuite, voici comment on peut expliquer que les symptômes physiques qui sont bien là. 

Il y a plusieurs choses à considérer ici : 

  • D’abord, comme nous venons de le voir, le système nerveux parasympathique est le garant d’une bonne digestion et d’une bonne élimination. Si on ne passe pas suffisamment de temps en système nerveux parasympathique la digestion est compromise. 
  • Ensuite, l’hypersensible ressent tout ce qui se passe à l’intérieur de son corps de manière exacerbée. S’il y a des fermentations intestinales, le gonflement du côlon sera dès lors non seulement visible mais aussi et surtout douloureux. 
  • Enfin, l’exposition aux hormones du stress ont un impact sur le microbiote et font le lit des dysbioses intestinales.  

Une mauvaise digestion et l’altération du microbiote va ensuite devenir la cause de divers autres troubles : mauvaise absorption des nutriments et carences, augmentation de la perméabilité de la muqueuse intestinale entrainant elle-même divers troubles, trouble de la synthèse des neurotransmetteurs responsables de nos humeurs et de nos capacités cognitives. 

Pour plus de détails sur les conséquences d’une mauvaise digestion, vous pouvez lire cet article : Une bonne digestion, la base de la santé. 

L’anxiété

Comme nous venons de le voir, c’est dans l’intestin qu’une partie des neurotransmetteurs est fabriquée et notamment la sérotonine, l’hormone du bien-être et de la détente qui est synthétisée à 70% dans l’intestin. Un déséquilibre de la flore intestinale peut diminuer la production de sérotonine et mener à des troubles dépressif et anxieux. 

Le cerveau et l’intestin communique dans les deux sens constamment via le nerf vague, les hormones, des molécules de signalisation et le microbiote intestinal. Donc quand ça ne va pas au niveau du ventre, le ventre envoie des signaux au cerveau qui peut alors devenir anxieux. 

Enfin, les hypersensibles utilisent plus souvent et plus facilement leur cerveau en mode de réseau par défaut. Le mode de pensée réseau. C’est un mode de pensée ouvert et libre que l’on utilise en général quand on ne fait rien et qui s’oppose au mode de réseau exécutif que l’on utilise quand on est concentré sur une tâche. S’il permet la créativité, l’imagination et l’intuition, le mode de réseau par défaut est également propice à l’anxiété. En effet, lorsque le cerveau est libre de penser sans se concentrer sur une tâche, il a tendance à produire des pensées centrées sur soi, son histoire personnelle, les interactions avec les autres, les évènements passés et les évènements futurs, les trait de caractère personnels. S’il est trop actif, on peut parfois se retrouver enfermé dans des ruminations excessives qui peuvent produire l’anxiété. 

La douleur

Le système neuro-sensoriel des hypersensibles recevant les informations de manière amplifiée, la douleur l’est aussi. Les cellules nerveuses, plus sensibles, réagissent plus fort et plus facilement aux stimulations même faibles. C’est l’hypersensibilité nerveuse. Elle est en cause notamment dans la fibromyalgie. C’est un phénomène physique, ce n’est absolument pas dans votre tête!

Le système immunitaire

Une augmentation de la perméabilité intestinale entraîne le passage de protéines dans le sang qui génère une sur-sollicitation du système immunitaire. Ceci peut conduire à des allergies, des infections ORL plus fréquentes, des maladies auto-immunes, des rhumatismes inflammatoires, des problèmes de peau (eczéma..), de la fatigue chronique. 

La fatigue

Comme nous venons de le voir elle est causée par plusieurs facteurs : 

Tout d’abord une hyperstimulation sensorielle qui fatigue le corps et le cerveau par tant d’informations à traiter. 

Les problèmes de digestion, et les éventuelles carences ou troubles immunitaires qui vont y être associés sont également de grandes sources de fatigue. Le corps est occupé à digérer continuellement, ils manque de vitamines et minéraux (qui sont aussi plus grandement consommés par l’état de stress dû à l’hyperstimulation). On tombe plus facilement malade, ou on souffre d’allergies qui sont aussi de grandes sources de fatigue. 

Enfin le sommeil des hypersensibles est souvent altéré à cause de l’anxiété, ce qui rajoute une couche de fatigue supplémentaire. 

Il est donc clair que l’hypersensibilité n’est pas seulement un trait psychologique, mais bien une caractéristique physiologique qui peut entraîner divers troubles physiques qui peuvent peser sur votre quotidien. Il n’est bien sûr pas question de ne plus être hypersensible, ce n’est évidemment pas possible, mais on peut toutefois travailler à apprivoiser son hypersensibilité et à réguler son système nerveux pour réduire la gêne occasionnée. 

Je t’offre un guide gratuit “7 étapes clés pour apprendre à apprivoiser ton trop-plein d’émotions et de pensées, pour retrouver ton énergie et ta santé!”, pour le télécharger, c’est par ici :

Tu souhaites réduire ton stress, rééquilibrer ton alimentation, pratiquer le yoga, ou être accompagné au naturel pour des troubles ou des déséquilibres? Je peux t’accompagner avec le yoga et des conseils en naturopathie, au Laboratoire du Prana sur L’Union ou à distance, par téléphone / Skype / zoom.

Cliquez ici pour en savoir plus…

Epingles cet article pour le retrouver plus facilement plus tard!

Quels sont les troubles physiques liées à l’hypersensibilité ?
Quels sont les troubles physiques liées à l’hypersensibilité ?
Quels sont les troubles physiques liées à l’hypersensibilité ?
Julie professeur de yoga et conseillère en naturopathie

À propos

Bienvenue sur le Laboratoire du Prana, un lieu d’expérimentation de votre énergie de vie.

Je m’appelle Julie et je vous propose des cours de yoga et des conseils en naturopathie en ligne et à L’Union.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Articles récents

télécharger bulles de déconnexion offertes

Vous souhaitez réduire votre stress, rééquilibrer votre alimentation, pratiquer le yoga, ou être accompagné au naturel pour des troubles ou des déséquilibres? Je peux vous accompagner avec le yoga et des conseils en naturopathie, au Laboratoire du Prana sur L’Union ou à distance, par téléphone / Skype / zoom.

Cliquez ici pour en savoir plus…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Adresse

24 rue de Saint-Pierre

31240 L’UNION

Email 

contact@lelaboratoireduprana.com

Téléphone

06.62.37.42.27

Le laboratoire du Prana

Conseils en naturopathie et cours de yoga