Méditer quand on pense trop, bonne ou mauvaise idée?

Mai 10, 2022

Méditer quand on pense trop, est-ce une bonne ou une mauvaise idée? Quand le mental est très actif, venir s’asseoir pour observer ses pensées très rapides et continuelles peut paraître effrayant voire angoissant. 

Il est tout à fait légitime de se demander si la méditation est une pratique adaptée aux personnes hyper penseuses.

Pourquoi vouloir méditer quand on pense trop?

La méditation a cette image de pouvoir calmer, apaiser, de réguler l’intensité de nos pensées, de nos émotions, d’y mettre un certain ordre. Ceci paraît tout à fait bénéfique. 

Toutefois si tu penses “trop”, tu fais probablement partie de cette petite part de la population dit hypersensible, dont le cerveau fonctionne plus souvent et plus facilement en mode de réseau par défaut. Les neurosciences montrent que notre cerveau fonctionne de deux façons différentes. Soit en mode de réseau exécutif, lorsque nous sommes concentrés, tout le reste passe alors à l’arrière-plan. Soit en mode de réseau par défaut, quand on n’a pas de tâches spécifique à effectuer, le cerveau met alors les différentes aires en connexion. C’est un mode de pensée ouvert à l’imagination, à l’intuition, à la rêverie.

Quand on est hypersensible, notre cerveau est “moins fort” pour utiliser le mode de réseau exécutif et “plus fort” pour utiliser le mode de réseau par défaut. Ce qui explique cette sensation d’idées qui vont et qui viennent parfois sans queue ni tête et perpétuellement. 

Bien sûr, l’idée que la méditation puisse arrêter ce flot de pensée à de quoi t’attirer! Mais la réalité quand on commence à pratiquer est toute autre! On peut vite se sentir en échec car c’est contraire à notre mode de fonctionnement par défaut, et on a la sensation de ne pas y arriver. En réalité, même si c’est l’image que l’on en a, la méditation n’a pas pour objectif d’arrêter ou contrôler nos pensées. 

Si tu as un mental hyperactif, ne commences pas par pratiquer des méditations qui visent à te calmer, à faire le vide, à contrôler tes pensées. C’est non seulement utopique mais complètement inadapté à ton fonctionnement.

Tu vas me dire mais alors doit-on éviter la méditation? Ce n’est pas non plus ce que je te recommande. La méditation peut t’apporter beaucoup :

  • Tout d’abord un espace de repos des sens, dans le silence et les yeux fermés, et ça c’est un cadeau quand on est hypersensible. Tu ressens toute la journée tes sensations plus intensément ce qui engendre une hyperstimulation.

  • Un espace de liberté, dans lequel tu peux te laisser être qui tu es à 100%, sans consignes ni sanction, laisser la vie revenir en toi avec attention et bienveillance. Tu es triste ou en colère, tu en prends acte et tu te laisses tranquille. 

  • Un espace de pleine présence, et je souligne bien “présence” et non pas conscience. La traduction de la méditation Mindfulness par “pleine conscience” en français est très problématique car elle semble vouloir impliquer la conscience alors que c’est pourtant bien la présence que Jon Kabat-Zinn nous invite à cultiver. Méditer c’est justement se libérer de la conscience (= se mettre à distance des choses pour les comprendre = exercice cérébral) pour se reconnecter à la pleine présence, à l’attention de ce qui est là, en nous et autour de nous, autant avec notre mental qu’avec nos perceptions sensorielles. C’est être ici et maintenant. 

  • Un espace où tu n’es pas identifié à tes pensées et tes émotions. Ça a été, je pense, ce qui m’a le plus marquée quand j’ai commencé à pratiquer le yoga : je ne suis pas mes pensées. C’est bien de le lire, de l’intellectualiser, d’en “prendre conscience” mais lorsqu’on pratique la méditation, c’est très différent car on l’expérimente, on ressent que la plupart du temps, nos pensées nous éloignent de là où nous sommes vraiment, et que dans cet espace de méditation on s’autorise à être simplement là où on est.

  • Un espace de découverte de soi, où l’on découvre notre relation à nous-même et au monde, où l’on peut s’accepter inconditionnellement, dans toutes nos dimensions, et entrer en amitié avec soi-même.

Quelle méditation pratiquer quand on est hyper penseur?

La méditation doit t’apporter non pas un espace sans pensées, mais un espace dans lequel tu peux te laisser traverser par tout ce qui est en toi, dans lequel tu peux venir ressentir et explorer, entendre et comprendre tes émotions, embrasser ta grande sensibilité et tout ce que tu ressens si intensément. 

Il n’est pas question de venir arrêter ou contrôler quoi que ce soit, mais de trouver venir tirer profit de toutes les informations que vous reçois plutôt que de vouloir les éviter. 

Je te conseille donc d’éviter toute forme de méditation de type concentration, qui t’invite à faire le vide, à chasser vos pensées, et de revenir à des méditations de pleine présence, qui portent ton attention sur ce que tu ressens.

Certaines pratiques sont toutefois particulièrement adaptées aux hypersensibles:

  1. Le laisser être : simplement fermer les yeux dans le silence, sans se donner aucun objectif, sans chercher à te détendre ou te calmer. Il n’y a rien à faire, rien à produire. Accueilles ce qui vient, laisses-toi ressentir la présence de la respiration dans ton corps, la sensation de la forme du corps dans l’espace, du contact du tissu sur ta peau… Reviens avec douceur au mouvement du souffle dans le corps.  
  1. La méditation R.A.I.N. : explorée et présentée par Tara Brach, une figure majeure de l’enseignement de la méditation aux Etats-Unis, cette méthode est particulièrement adaptée pour entrer en contact avec l’expérience que l’on vit, pour explorer nos émotions et nous aider à vivre sainement nos difficultés et nos problèmes. Elle se pratique en 4 étapes : Reconnaître, Accepter, Investiguer et Nourrir (auto-compassion). 
  1. Le yoga restauratif : c’est une pratique méditative incorporée à une relaxation physique. Le yoga restauratif permet de créer cet espace de “non faire”, seulement un espace “pour être”. Il permet également ce que l’on appelle en yoga “pratyahara”, le retrait des sens, permettant de créer un réel moment de repos pour les sens sur-sollicités des hypersensibles. Dans les postures soutenues, nous apprenons à habiter notre corps, à ressentir et à rester présent à toute la palette de nos émotions.   

Pour en savoir plus sur la pratique du yoga restauratif, tu peux consulter cet article “Ralentir et se reposer grâce au yoga restauratif”. Si tu souhaites pratiquer le yoga restauratif, je propose des cours les 1ers mercredi du mois au studio à L’Union et le 3ème mercredi du mois au studio et en ligne. Tous les renseignements sont ici

Tu l’auras compris, quand on pense beaucoup, qu’on a un mental très actif, la méditation est une pratique qui peut apporter beaucoup. Il faut toutefois sortir d’un objectif de productivité, de “gestion du stress et des émotions”, de performance, et revenir à l’essence de l’enseignement de la méditation : le laisser être

Je t’offre un guide gratuit “7 étapes clés pour apprendre à gérer ton trop-plein d’émotions et de pensées, pour retrouver ton énergie et ta santé!”, pour le télécharger, c’est par ici :

Tu souhaites réduire ton stress, rééquilibrer ton alimentation, pratiquer le yoga, ou être accompagné au naturel pour des troubles ou des déséquilibres? Je peux t’accompagner avec le yoga et des conseils en naturopathie, au Laboratoire du Prana sur L’Union ou à distance, par téléphone / Skype / zoom.

Cliquez ici pour en savoir plus…

Epingles cet article pour le retrouver plus facilement plus tard!

méditer quand on pense trop, bonne ou mauvaise idée
méditer quand on pense trop, bonne ou mauvaise idée
méditer quand on pense trop, bonne ou mauvaise idée
Julie professeur de yoga et conseillère en naturopathie

À propos

Bienvenue sur le Laboratoire du Prana, un lieu d’expérimentation de votre énergie de vie.

Je m’appelle Julie et je vous propose des cours de yoga et des conseils en naturopathie en ligne et à L’Union.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Articles récents

télécharger bulles de déconnexion offertes

Vous souhaitez réduire votre stress, rééquilibrer votre alimentation, pratiquer le yoga, ou être accompagné au naturel pour des troubles ou des déséquilibres? Je peux vous accompagner avec le yoga et des conseils en naturopathie, au Laboratoire du Prana sur L’Union ou à distance, par téléphone / Skype / zoom.

Cliquez ici pour en savoir plus…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Adresse

24 rue de Saint-Pierre

31240 L’UNION

Email 

contact@lelaboratoireduprana.com

Téléphone

06.62.37.42.27

Le laboratoire du Prana

Conseils en naturopathie et cours de yoga